fbpx

Chirurgie mammaire : quand recourir à un lifting des seins ?

lifting visage : expressions
Retrouver une seconde jeunesse grâce au lifting du visage
23 février 2018
lifting seins : correction ptose mammaire

Les seins sont souvent une source de complexes pour les femmes, surtout quand ils perdent leur fermeté et commencent à s’affaisser. Heureusement, l’aspect des seins tombants peut être corrigé grâce à la chirurgie esthétique.

La ptôse mammaire, c’est quoi ?

La ptôse du sein désigne l’affaissement de la glande mammaire associé à un relâchement de la peau qui l’entoure. Il en résulte un aspect inesthétique de la poitrine : seins « vides » et tombants avec mamelons qui pointent vers le bas.

La chute de la poitrine survient généralement après une grossesse avec allaitement ou une perte de poids importante. Le vieillissement et l’hérédité sont d’autres facteurs aggravants de la ptôse mammaire.

Corriger la ptôse des seins avec le lifting mammaire

La mastopexie (ou lifting des seins) est l’intervention de chirurgie esthétique à envisager pour lutter contre la ptôse mammaire. En effet, cette opération vise à remodeler les seins en plus de les repositionner. Par ailleurs, les mamelons seront également replacés plus haut, dans leur position optimale.
L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Le chirurgien enlève la peau en excès et remonte les glandes mammaires pour harmoniser la silhouette.

Quels sont les différents types de mastopexie ?

Pour corriger le relâchement des seins, il existe plusieurs types de mastopexie qui varient selon l’état de la poitrine de la patiente :
Lifting mammaire sans prothèses : la patiente a un volume mammaire suffisant mais sa poitrine présente des problèmes d’élasticité. La ptôse est corrigée par remodelage des seins et élimination de la peau excédentaire.
Redrapage des seins avec pose d’implants : quand les seins tombants sont petits (pour cause d’hérédité ou parce qu’ils ont perdu leur volume suite à des grossesses suivis d’allaitements), des prothèses mammaires peuvent être insérés après le lifting pour améliorer le galbe des seins
Correction de ptôse avec lipofilling : même principe, mais au lieu des prothèses, la perte de volume mammaire est compensée par injection de graisse autologue.
Lifting seins avec une réduction mammaire : les seins hypertrophiés peuvent aggraver la ptôse mammaire. Dans ce cas, la mastopexie est associée à une réduction mammaire pour retirer l’excédent glandulaire et graisseux.

lifting seins : les cicatrices pratiquées

Quelles cicatrices après un lifting seins ?

Comme la plupart des interventions chirurgicales, cette opération de chirurgie plastique laisse des cicatrices plus ou moins visibles. Une ptôse importante engendre plus de peau à éliminer, donc plus de cicatrices.

Cicatrice péri-aréolaire : dans le cas d’une ptôse mineure, une seule cicatrice entourant l’aréole persiste.
Cicatrice verticale : quand la chute des seins est modérée, l’intervention laisse une cicatrice péri-aréolaire et une autre verticale.
Cicatrice en T inversé (dite en « ancre de marine ») : l’opération d’une ptôse mammaire importante engendre une cicatrice péri-aréolaire, une autre au niveau du sillon sou-mammaire, plus une cicatrice verticale joignant les deux.

Les cicatrices d’un lifting seins s’estompent et s’assouplissent avec le temps. Elles sont indolores, et tendent à pâlir et à s’affiner progressivement après l’opération.

lifting seins : photo avant après